Les réflexes archaïques

et la maternité

maternité

"9 mois de changements importants"

 

Les réflexes archaïques et la maternité mettent en lumière deux grandes étapes de vie d'une future maman : la grossesse et l'accouchement.

Ces deux grandes étapes de vie sont la source de changements à la fois corporels, émotionnels et cognitifs.

Ainsi, les capteurs sensoriels de la future maman sont perturbés, sa posture évolue et modifie sa perception de l'espace. Le tsunami d'hormones la rend plus sensible, avec des humeurs changeantes parfois difficiles à gérer et à comprendre. C'est pourquoi ces changements cumulés peuvent avoir une influence sur les réflexes archaïques et la possibilité de les voir réapparaître.

 

"L'entretien des réflexes archaïques et la maternité"

 

En effet, malgré elle, ces changements remettent en cause le bonne intégration des réflexes archaïques.

La grossesse éveille à la découverte du corps de la femme dans ce qu'elle a de plus intime et parfois méconnu.

 

Un bilan des réflexes est un moment clé dans la redécouverte de ce corps qui connaît des changements intenses. Un remodelage sensoriel global et des exercices de postures doux libèrent les tensions mécaniques et préviennent certains maux comme la lombalgie, la sciatique ou les troubles circulatoires. La nouvelle maman reprend conscience de son corps et de son enracinement.

 

Le futur bébé bénéficie aussi de ces mouvements. Les capteurs proprioceptifs, vestibulaires et tactiles sont stimulés et favorisent l'émergence et l'intégration de ses propres réflexes in utero. C'est aussi une aide pour les bébés mal positionnés, trop haut, trop bas ..

 

"Accueillir bébé"

 

"L'émergence des réflexes archaïques in utero"

 

Les premiers réflexes de vie émergent dès les premières semaines de vie du foetus. Tout au long de la grossesse, le futur bébé développe ses réflexes, ce qui l'aide à se retourner, bouger, sucer son pouce, développer ses sens. La bonne intégration des réflexes archaïques est liée, en partie, aux stimulations reçues pendant la grossesse. Une bonne mobilité et un bon mental contribuent à l'entretien des réflexes de la future maman et de son bébé.

 

"Le rôle des réflexes archaïques à la naissance"

 

La naissance est un moment essentiel dans l'activation des réflexes archaïques et les réflexes de vie chez le bébé. En accompagnant la future maman dans la préparation de son projet de naissance et la découverte des réflexes de naissance, elle devient actrice de son accouchement, le plus physiologique possible. Cependant, certains accouchements programmés pour des raisons médicales évidentes, ou trop rapides, trop lents, les césariennes, les forceps rendent plus difficiles l'émergence de certains réflexes chez le nouveau né. A la naissance, les pédiatres testent quelques réflexes (le réflexe de Babinski, de marche automatique, de grasping), ils sont le signe d'un bon développement du système nerveux et d'un bon tonus musculaire du bébé, mais ils en existent d'autres qui contribuent au bon développement moteur, cognitif et émotionnel du tout-petit.

 

Un remodelage des réflexes du nourrisson en duo avec la maman est proposé au cours du 3ème mois.

Cette méthode de prévention s'appuie sur un programme de bercements rythmés qui contribuent à l'éveil des capteurs sensoriels proprioceptifs, vestibulaires, tactiles. Elle libère les tensions, éveille la conscience des contours de bébé et accompagne le développement et l'intégration des réflexes. À ce tout petit âge, elle favorise le lien d'attachement avec la maman qui représente la figure de référence, établit une bonne communication parents/bébé et un bon sommeil. 

Bébé pourra ainsi mettre en place ses bonnes stratégies motrices dans un schéma global corporel et évoluer avec confiance dans le vie.

Les réflexes archaïques,

tout au long de la vie

Mentions Légales

Mentions Légales

Right Menu Icon