Florence Giorgio

30 Domaine de Lorello 20166 Porticcio

florence giorgio

Présentation

 

J’ai découvert les réflexes archaïques grâce à mon fils aîné, diagnostiqué TDA/H  à l’âge de 8 ans. 

A l’école primaire, il était bon élève mais toujours dans la lune, à regarder par la fenêtre, il lui manquait toujours un cahier, un classeur, des crayons ... Nous étions démunis face à ses difficultés d’attention et de concentration.

Nous avons eu la chance de rencontrer une ancienne professeure à la retraite, qui avait suivi des formations sur la Brain Gym et les Réflexes archaïques. Elle a accepté d’aider notre fils et au bout de quelques séances, les progrès étaient clairement visibles.

Lorsque j’ai voulu me reconvertir, je me suis naturellement tournée vers la BrainGym et la méthode Warnke en premier lieu puis les formations sur les réflexes archaïques ont rapidement suivi.

 

"Les réflexes archaïques sont à la base de notre construction neurologique"

 

Les reflexes archaïques sont des mouvements automatiques dirigés depuis le tronc cérébral et exécutés sans l’implication du cortex, puisque sans intention réelle. Ils nous sont indispensables lorsque nous sommes bébés mais doivent impérativement s’intégrer dans la prime enfance, de façon à ce que les compétences volontaires puissent se mettre en place. En effet, lorsqu’ils s’intègrent, cela entraîne le développement de structures neuronales plus complexes et par conséquent l’implication et le développement du cortex. S’ils restent actifs, cela reflète une immaturité du système nerveux central. L’enfant conserve des modèles de comportements immatures et cette mauvaise organisation neuronale peut entraîner des troubles aux niveaux des apprentissages. 

 

En effet, la coordination motrice peut être défaillante comme la perception sensorielle, la cognition ou encore l’inhibition. Bien qu’ayant de bonnes capacités intellectuelles, un enfant peut se trouver en échec scolaire puisque les bases essentielles pour l’apprentissage sont défectueuses.

Dans mon cabinet, je prends en charge des personnes qui présentent des troubles de la coordination, des troubles Dys (Dysléxie, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie ...), le trouble déficitaire attentionnel, des troubles émotionnels ou encore le trouble du comportement. 

 

Je propose des séances avec des exercices sensori-moteurs variés afin stimuler les zones du cerveau qui ont besoin d’être entraînées. Lorsque nous faisons faire un mouvement à un enfant, que ce mouvement sera répéter durant 3 semaines (c’est l’intervalle moyen qu’il y a entre 2 séances), une connexion va se créer au niveau du cerveau. Petit à petit, en répétant différents mouvements de façon bien précise, c’est un nouveau réseau de connexions qui va se mettre en place et qui va permettre à l’enfant de lever ses blocages. Dans le cas d’une dysléxie par exemple, lors des premières séances, nous allons mettre l’accent sur des mouvements croisés de façon à stimuler les connexions entre les deux hémisphères car nous avons besoins de différentes zones présentes dans les 2 hémisphères pour pouvoir lire. Il est donc nécessaires, qu’ils puissent travailler ensemble.

 

Grâce à la plasticité cérébrale, nous pouvons apprendre à tout âge et progresser tout au long de notre vie. Lorsque j’ai ouvert mon cabinet, à la base destiné aux enfants, je me suis rapidement ouverte aux adolescents, aux adultes et aux séniors. Aujourd’hui, je reçois des personnes de 5 à 75 ans !!

 

Je continue à me former régulièrement depuis 5 ans puisque les neurosciences font de nombreux progrès et notre pratique se doit d’évoluer en fonction des dernières découvertes.

Spécialisations

petit enfant
enfant
adolescent
adulte

Contacter Florence

    Nom

    Prénom

    Email

    Département

    Téléphone

    Message

    Mentions Légales

    Mentions Légales

    Right Menu Icon